Accueil   >   Compagnie

La compagnie


AToU

Possible et capable

Des corps humains résonnent les forces et les fragilités de notre nature. AToU en amplifie l'écho afin que chacun y interroge sa propre intimité et redécouvre, dans ces vibrations, les richesses et les possibles qui s’y trouvent.

Epaulée d’une équipe impliquée, Anan Atoyama met en scène une humanité complexe, instinctive et sensible, où la beauté ne se réduit pas à une simple flatterie. La chorégraphe japonaise puise de ses traditions natales une énergie qu'elle refaçonne avec poésie et modernité, attirée par les cultures du monde et les croisements entre médiums artistiques (musique, architecture, art numérique, etc.).

En résidence depuis 2012 à Vaulx-en-Velin, une ville généreuse et dynamique qui lui sied bien, la compagnie a créé plusieurs pièces, dont WelCOME en 2012, SHiNMu en 2013 et Mille Oasis en 2014
Parallèlement à ses recherches artistiques, AToU initie avec passion et exigence de multiples projets dansés en lien avec des publics n'ayant pas facilement accès à la richesse de la danse. Cette richesse, trop souvent méconnue, révèle à ceux qui la cultivent la fertilité inépuisable de notre énergie primordiale.

Rien ne prédisposait Anan Atoyama et Marc Ribault à se rencontrer. Ils viennent d'horizons opposés, géographiquement, culturellement et jusque dans leur parcours de danseurs et chorégraphes.

photo compagnie 2
Collaborateurs
Artiste associé : Marc Ribault
Chorégraphe : Anan Atoyama, Marc Ribault
Co-production : AToU, Centre Culturel Charlie Chaplin
Composition musicale : Aurélien Marion-Gallois, Marc Namblard, Jun Matsuoka
Costumes : Nadège Cezette, Adeline Fous , S. Nuage, Carole Nobiron, Charlotte Mbayo
Direction artistique : Anan Atoyama
Effets vidéo : Alexane Douzet, Sébastien Vallart
Interprètes : Marc Ribault, Nordine Hamimouch, Sarah Orselli, Maya Eymeri, Anan Atoyama, Nelly Paubel, Avec la participation du groupe de rap T.I.N.A., Francesca Cinalli, Maxime Cella, Boris Zordan, Shaula Cambazzu
Lumières : Marc Ribault, Arthur Gueydan, Anan Atoyama, Antoine Soros, Stéphane Rimasauskas
Photographie : Jean-Loup Bertheau, Miho Matsumoto, Hervé Deroo, Shinya Ilkawa, Didier Trannoy
Production : AToU, Centre Culturel Charlie Chaplin
Programmation numérique : Théoriz Crew
Régisseur général : Stéphane Rimasauskas
Texte : Anan Atoyama
Dossier de presse
Téléchargez le dossier de presse (pdf)

N’hésitez pas à contacter AToU si vous souhaitez des photographies HD.
Partenaires Téléchargez la fiche (pdf)

ANAN ATOYAMA,
CHOREGRAPHE

Anan Atoyama, chorégraphe

Anan Atoyama est née à Fukuoka, au Japon. Après une enfance et une adolescence bercées par la danse classique, elle quitte l’archipel pour entreprendre des études de psychologie aux Etats-Unis. C’est au cours de ces années qu’elle découvre la richesse de la danse moderne et, à nouveau happée par le mouvement, elle s’installe à New York durant trois ans. Elle y étudie les courants de Martha Graham, Trisha Brown et Merce Cunnigham et participe à divers projets chorégraphiques.

Anan Atoyama travaille en 2004 pour une création du Theater der Klänge en Allemagne, avant de s’engager pour deux ans comme chorégraphe et professeur de danse aux Conservatoires Régionaux de Musique et de Danse de Mahdia et de Monastir (Tunisie). Durant ces deux années, elle enseigne aussi à l’école des sourds et muets ATAS de Madhia. En 2007, de retour dans son pays natal, elle participe au “Toyota Choregraphy Awards” en tant qu’interprète. Cette même année, elle présente son solo “Dai-Chi” lors du festival de danse “Dance Hakushu” organisé par Min Tanaka, le fameux danseur Buto.

Portrait Anan

En 2008, la jeune chorégraphe s'installe à Lyon et commence à travailler pour AToU. En parallèle de ses créations, Anan assure également d’autres projets internationaux. En 2009, elle crée une pièce expérimentale avec des artistes et des habitants de Chiuda Dario, au Nicaragua. En 2010, elle est invitée en Italie par Manifatture Knos dans le cadre d’une résidence artistique, ainsi qu’en Pologne par le festival Lodz pour y mener un atelier pendant une semaine.

En 2012, elle collabore en tant que danseuse au concert de Keiji Haino, musicien expérimental, dans le cadre d’A Vaux Jazz. Cette même année, elle chorégraphie pour les villes de Sainte Foy-lès-Lyon et Vaulx-en-Velin le Défilé de la Biennale de la Danse de Lyon alors que AToU est choisie pour devenir compagnie résidente au Centre Charlie Chaplin.

Dès lors, Anan partage son énergie entre ses ateliers auprès de la population vaudaise, ses projets de collaborations avec des artistes rhone-alpins et japonais et ses créations pour AToU, dont WelCOME en 2012, SHiNMu en 2013, Mille Oasis en 2014, Love Me Softly / Kill Me Tender en 2016 et Hidden Body en 2017.


MARC RIBAULT,
ARTISTE ASSOCIE

photo compagnie 4

Marc Ribault, né en France, découvre sa vocation de danseur à 21 ans. Il n'a jamais fait de danse, ne vient pas d'une famille où l'on danse et est engagé dans des études d’histoire quand il rencontre l'art du mouvement. Dès lors, il n'aura de cesse de danser, danser et danser encore. Ses pieds découvrent le tapis de danse du CND pour sa "première fois". Il est confirmé dans son intuition et ne lâche plus la barre d'échauffement. Deux ans après son premier pas de danse, il obtient la bourse Fulbright pour aller étudier à New York à l'école Alvin Ailey puis, après deux ans de technique Graham et africaine, enchaîne avec l'école de Merce Cunningham où il rencontre Anan Atoyama.

Revenu en France en 2005 après un court passage chez Bill T. Jones, Marc danse pour plusieurs compagnies, notamment chez Michel Hallet Eghayan, et obtient son diplôme de professeur, dispensant de nombreux cours et stages. De plus en plus sensible à la démarche d'AToU, il interprète un rôle dans Râga en 2011, puis assiste Anan lors des répétitions du Défilé de la Biennale 2012, auprès de danseurs déficients mentaux et visuels.

Depuis 2013, il est artiste associé de la compagnie AToU, participant à toutes les créations, et est impliqué dans les choix artistiques de la compagnie.